The Huffington Post - 5 mai 2010

Educating Haiti's Young Survivors: The Moral and Practical Solution
Instruction des jeunes survivants d'Haïti : La solution morale et pratique


-->
Voir les photos

Olivia Wilde, Posted: May 5, 2010 09:34 AM


As the plane landed in Port au Prince, I pressed my face to the window and my heart thumped against my seat. The last time I stood on Haitian soil was in late December, 2009, a few weeks before what locals now gravely refer to as "the Thing." When I arrived at Port au Prince airport that time, I met Molly, a 23 year old volunteer caretaker for special needs children at an orphanage, and together we braved the hilarious chaos of Haitian baggage claim. Only days later, she was dead, along with roughly 300,000 others. I thought of her long strawberry blond hair as I stepped onto the hot tarmac and my eyes shot to the large jagged cracks in the airport walls.
Quand l'avion a débarqué à Port au Prince, j'ai appuyé mon visage sur la fenêtre et mon cœur a cogné contre mon siège. La dernière fois où je me suis tenue sur le sol haïtien c'était fin décembre, 2009, quelques semaines avant que les gens du pays se réfèrent maintenant gravement à « la chose. » Quand je suis arrivé à l'aéroport de Port au Prince cette fois-là, j'avais rencontré Molly, une gardienne volontaire de 23 ans d'enfants aux besoins spéciaux d'un orphelinat, et ensemble nous avons bravé le chaos hilare de la réclamation de bagages haïtienne. Seulement des jours plus tard, elle était morte, avec approximativement 300.000 autres. J'ai pensé à ses cheveux longs blonds et de longues tresses pendant que je faisais un pas sur le macadam chaud et mes yeux fixaient les grandes fissures déchiquetées dans les murs de l'aéroport.

Riding through town in the back of a pickup truck, I felt a stab in my gut each time we passed a mangled heap of concrete and rebar, which was so often that any building left standing appeared exceptionally strong. There is no order to the destruction, no obvious reason why one structure stood but not the nursing school next door, where all the students and instructors were buried. I couldn't look into the pancaked layers of heavy concrete without holding my breath and wincing. It's no wonder so many died. They had no time to run before the world came down in giant, solid, sheets of rock. Here and there, climbing amidst the mountainous crumble, children flew kites made from plastic bags on pieces of string. Life must go on.
Allant vers la ville derrière un camion pick-up, j'ai senti un coup dans mon intestin chaque fois que nous avons passé un tas mutilé de béton et de rebar, qui était tellement souvent que n'importe quel bâtiment se tenant à gauche semblé particulièrement fort. Il n'y a aucun ordre à la destruction, aucune raison évidente pour laquelle une structure s'est tenue mais pas  la nurserie juste à côté, où tous les étudiants et instructeurs ont été enterrés. Je ne pourrais pas examiner les couches de béton lourd sans retenir mon souffle et grimacer. Ce n'est aucune merveille tellement beaucoup sont morts. Ils n'ont pas eu le temps de courir avant que le monde soit descendu en géant, solide, des feuilles de roche. Ici et là, s'élevant parmi le croustillant montagneux, les enfants ont piloté des cerfs-volants faits à partir de sachets en plastique avec des morceaux de corde. La vie doit continuer.

I go to Haiti as a member of an organization, Artists For Peace and Justice, which supports the work of a Doctor and community organizer in Port au Prince named Father Rick Frechette, who has devoted the last 22 years of his life to serving the forgotten people of Haiti. He runs the only free pediatric hospital in Port au Prince, along with an orphanage, several elementary schools, and a center for children with special needs. He also distributes the only clean water to residents of the sprawling slum of Cité Soleil. In response to the catastrophe on January 12th, APJ immediately sent surgeons, medical equipment and emergency supplies to Father Rick's hospital. Our board member Dr Reza Nabavian flew to Haiti days after the quake to perform emergency amputations, after which he set up a rehabilitation clinic to fit injured children for prosthetics, some so tiny they look like doll parts.
Je vais à Haïti en tant que membre d'une organisation, Artists For Peace and Justice, qui soutient le travail d'un docteur et d'un organisateur de la communauté à Port au Prince nommé Père Rick Frechette, qui a consacré les 22 dernières années de sa vie à servir le peuple oublié d'Haïti. Il dirige le seul hôpital pédiatrique libre dans Port au Prince, avec un orphelinat, plusieurs écoles primaires, et un centre pour des enfants avec des besoins spéciaux. Il distribue également la seule eau propre aux résidants de taudis informe de Cité Soleil. En réponse à la catastrophe le 12 janvier, APJ a immédiatement envoyé des chirurgiens, du matériel médical et des fournitures de secours pour aider l'hôpital de Rick. Notre membre du conseil Dr. Reza Nabavian a volé vers Haïti quelques jours après le tremblement de terre pour effectuer des amputations de secours, après quoi il a installé une clinique de réadaptation pour réadapter les enfants blessés pour les prothèses, certains si minuscules qu'ils ressemblent à des parties de poupée.

In the past year, working with Father Rick and his team, we have been able to make an enormous difference in the lives of thousands of Haitian children. Our commitment to providing education for the poorest children is what drives us forward as the country begins to rebuild. The children in our sponsored schools have suffered trauma that would destroy you and me, and yet they somehow find a way to show up in clean uniforms, eager to learn, sometimes in sweltering tents that will serve as classrooms until the students once again feel safe stepping under a roof. Our responsibility is to make sure they are fed, healthy, and safe while receiving an education that will encourage them to rise to their potential as leaders, so that Haiti's brilliant minds are no longer left untapped. This is our response to the injustice we have seen in Haiti, before and after the earthquake, and we have now begun building an effective education model that will benefit thousands of children in the country when completed. The key to our success in all of this is partnering with local organizers who know and respect the people to be helped as community members rather than seeing them as charity cases to be pitied. These children should be traumatized and withdrawn and yet they are there, waiting and ready to be taught, hungry for knowledge, and excited about the future. I am in awe of their courage, and have no doubt that they will thrive once given the chance.
L'année dernière, travaillant avec le père Rick et son équipe, nous avons pu faire une énorme différence dans les vies des milliers d'enfants haïtiens. Notre engagement à fournir l'éducation pour les plus pauvres enfants est ce qui nous fait avancer pendant que le pays commence à se reconstruire. Les enfants dans nos écoles commanditées ont souffert du traumatisme qui détruirait vous et moi, mais ils trouvent d'un façon ou d'une autre une manière de se montrer dans des uniformes propres, désireux d'apprendre, parfois dans des tentes étouffantes qui serviront de salles de classe jusqu'à ce que les étudiants sentent de nouveau l'envie d'être en sécurité sous un toit. Notre responsabilité est de s'assurer qu'ils sont alimentés, sains, et sauf tout en recevant une éducation qui les encouragera à monter à leur potentiel comme chefs, de sorte que les esprits brillants d'Haïti ne soient plus laissés inexploités. C'est notre réponse à l'injustice que nous avons vue en Haïti, avant et après le tremblement de terre, et nous avons maintenant commencé à établir un modèle efficace d'éducation qui bénéficiera à des milliers d'enfants dans le pays quand il sera accompli. La clef de notre succès en tout ceci est le partenariat avec les organisateurs locaux qui savent et respectent les personnes à aider comme membre de la Communauté plutôt que les voyant comme des cas de charité à plaindre. Ces enfants devraient être traumatisés et retirés mais ils sont là, attendant et prêts à être éduqués, affamés par la connaissance, et excités au sujet du futur. Je suis dans la crainte de leur courage, et je n'ai pas de doute qu'ils prospéreront une fois que la chance leur ai donné.

On my last day in Haiti, I stood silently with the carefully wrapped bodies of tiny children in the morgue of the hospital where I slept, and wondered if they were the ones I heard wailing desperately through the night. I hurried to see our 7 year old friend, Davidson, found injured but alive amongst a pile of bodies in rubble. When I said goodbye he was darting from ward to ward, snapping imaginary photos on a plastic toy camera with the two fingers he has left on his left hand. I want Davidson to have a shot at a future, beyond his fight for survival. He deserves to rise through the levels of education that will grant him access to a valuable and impactful life.
Mon dernier jour à Haïti, je me suis tenu silencieusement devant les corps soigneusement enveloppés des enfants minuscules dans la morgue de l'hôpital où j'ai dormi, et me suis demandé s'ils étaient ceux que j'ai entendu pleurer désespérément la nuit. Je me suis dépêché pour voir notre ami de 7 ans, Davidson, je l'ai trouvé blessé mais vivant parmi une pile des corps en blocaille. Quand j'ai dit au revoir il dardait de la salle à la salle, cassant les photos imaginaires sur un appareil-photo jouet en plastique avec les deux doigts qui lui reste sur sa main gauche. Je veux que Davidson ait un projet dans le futur, au delà de son combat pour la survie. Il mérite de se lever par les niveaux de l'éducation qui lui accorderont l'accès à une vie valable et a impact.

APJ needs funds in order for the schools to stay in operation and to improve in the ways we know possible. We are unusual in that we use 100% of donations to support our programs, skimming off nothing for administrative costs. Many people are wondering how they can help, now that the telethons have packed up and moved on to the next worthy cause. Education is the only way to empower a population, and APJ is dedicated to finding the most effective, sustainable, and efficient ways to make that possible for Haiti. I am proud to ask for your help with this important undertaking.
APJ a besoin de fonds pour que les écoles restent en fonction et pour les  améliorer d'une manière que nous savons possible. Nous sommes peu communs du fait nous utilisons 100% des donations pour soutenir nos programmes, écrémant outre de rien pour des coûts administratifs. Beaucoup de personnes se demandent comment elles peuvent aider, maintenant que les Téléthons ont emballé et sont passé à la prochaine digne cause. L'éducation est la seule manière de donner du pouvoir à une population, et APJ est consacré à trouver les plus efficaces et soutenables moyens  pour rendre cela possible à Haïti. Je suis fier de demander votre aide pour cette entreprise importante.
 

ArtistsForPeaceAndJustice.org
 

Source: http://www.huffingtonpost.com

Traduction: Jujualias - copyrightCharming Olivia Wilde

 

ActualiserRetour | Home